Bienvenue sur le Blog d'Evocative

Les news

lire le Blog

Evocative lancera bientôt son catalogue musical.

 

 

L’iki est un idéal esthétique auquel aspirent les geishas. Le but à atteindre était l’élégance naturelle. Outre ce refus de la vulgarité, le vrai style iki contenait une part d’audace et de non-conformisme. Être iki voulait dire être sophistiqué sans être hypocrite, pur mais sans naïveté.

La particularité de ce catalogue est la flexibilité que nous pouvons apporter au client. Nos fichiers audio sont multipistes, nous pouvons retravailler et adapter à volonté nos musiques et sound design pour un résultat sur mesure.

Bien que notre principale activité reste le sur-mesure, nous souhaitons apporter à nos clients un catalogue de musique de qualité.

Voici l’utilisation ajustée d’une de nos musiques.

Michael Jackson et la « PUB »

Mardi dernier, jour de la fête de la musique, en lisant l’article du Figaro sur Michael Jackson, je me suis aperçu que cet homme fera parler de lui encore bien des années après sa mort.

Je ne comprends pas vraiment pourquoi les médias s ‘évertuent à créer du contenu sur ses affaires de pédophilie. S’il est coupable, nous devons du respect pour les victimes et s’il est innocent, respectons sa famille et sa mémoire.

Ce que je garde en mémoire de Michaël :

– Sa façon de faire rêver par son art la planète entière.
– Ses pas de danses dépassant les lois de la physique.
– Ses musiques qui feraient danser un mort.
– Son évolution artistique, sa créativité, son talent.

Revenons à nos moutons, Michaël et la PUB.

De son vivant :

Musique de pub Alpha bites

« Au cours des années 1970, c’est l’essor des Jackson V notamment avec le tube ABC. La marque de céréales Alpha Bits profite de ce phénomène musical pour promouvoir ses céréales en formes de lettres. La décennie 70 est marquée par les nombreux spots de la marque faisant appel aux Jackson V. Au sens strict ce sont les premières publicités avec MJ ».
Advertising times

 

Musique de pub Pepsi Cola

« Une association inédite et une nouvelle façon de communiquer
A l’hiver 1983, un an à peine après avoir été sacré “king of pop” suite au succès phénoménal de Thriller, Michael Jackson signe un contrat historique avec PepsiCo. Un chèque de 5 millions de dollars, un montant record pour l’époque, sert à sceller l’union de deux énormes entités de la culture mainstream. Logos gigantesques, publicités, évènements publics, le deal est à 360 degrés et couvre tous les champs des possibles mais laisse à Michael Jackson un droit de regard sur tout.

Si une telle opération marketing paraît aujourd’hui évidente, elle fait pourtant figure de pierre angulaire d’un système auquel se prêtent aujourd’hui de nombreuses célébrités. Bien plus qu’une égérie, Michael Jackson incarne Pepsi de façon multidimensionnelle (c’est ce qu’on appelle l’endorsement). C’est en cela que la démarche est inédite.
Si Pepsi a mis le prix pour avoir la mégastar du moment c’est aussi pour mettre une raclée à son concurrent historique, Coca-Cola. Jay Coleman, le président fondateur d’Entertainment Marketing & Communications International, qui a mis sur pied le deal entre Jackson et Pepsi, a raconté à Billboard la genèse de l’histoire :
“Le président de Pepsi de l’époque, Roger Enrico, cherchait LA grande idée pour lancer sa campagne ciblée jeune nommée New Generation. Le but était de rendre Pepsi jeune et Coca vieux. Et Michael Jackson incarnait la symbiose de la jeunesse et du succès.” » Les inrocks

 

Musique de pub :Suzuki

« Michael Jackson étant un artiste qui s’exporte très bien, l’ensemble des marques internationales commence à le désirer. En 1983, Michael est encore au début de sa carrière et accepte de tourner deux publicités pour Suzuki. Il est intéressant de voir que ces deux publicités collent parfaitement à son image de l’époque et qu’il s’efforcera de défendre même pendant les pires années de sa vie : l’amour à tout prix. Slogan tout trouvé : « Love is my message ». »Advertising times.


Après sa mort :

Musique de pub Sony xperia Z2

Même après sa mort Michaël représente les marques et fait vendre.
A l’occasion des 5 ans de la mort de la star, paraît l’album posthume Xscape. Le titre « slave to the rythm » sert de bande son pour la marque Sony. On y voit un chorégraphe enseigner les mouvements d’un danseur Hip-Hop sur le titre inédit de la star grâce à une vidéo visionnée sur le téléphone.

Pour le fun et pour finir Cetelem ☺

Michaêl pourrait se retourner dans sa tombe car il a été « ridiculisé » dans cette pub et attaquer en procès la marque mais je ne pense pas que cela lui apporterait beaucoup d’argent. Michel Polnareff l’a fait et n’a pas encore perçu un sous.
La publicité est tout de même réussie et très fun.

L’identité sonore des villes

Le marketing sonore est aujourd’hui un véritable outil stratégique de communication des petites et grandes entreprises. Les villes semblent, elles aussi, de plus en plus nombreuses à s’y intéresser.

Une ville ne possédant pas d’identité sonore produit des sons et fait passer des messages malgré elle. Son image aux yeux de tous n’est pas maitrisée. Lorsqu’une personne contacte la mairie, elle entend une musique. Lorsqu’elle regarde un spot représentant la même ville elle en entend une autre. Il n’existe pas d’unité musicale.
Pour autant, la ville dispose de nombreux supports sur lesquels elle pourrait s’exprimer.

L’identité sonore est un ensemble de sons, de musiques composés dans une unité cohérente. Elle peux être utilisée comme :
– Attente téléphonique
– Musique d’ambiance dans des lieux appartenant à la municipalité
– Musique ou jingle dans les spots Web/TV/Radio représentant la ville

La ville est aujourd’hui une marque. Se doter d’une identité sonore lui permet d’améliorer et de renforcer sa stratégie de communication.
Elle peut ainsi exprimer à travers les sons, ses caractéristiques, ses atouts, son positionnement, ses différences, ses projets futurs. L’identité sonore permet de faire passer des messages et de créer un attachement.

La ville renforce grâce au marketing sonore son pouvoir d’attraction favorisant ainsi le tourisme, l’emploi…

Etude fictive d’une identité sonore pour l’Olympique Lyonnais

Vous trouverez ci-dessous un aperçu de l’étude marketing que nous avons réalisé afin de composer une identité sonore pour L’OL.

Aperçu de l’histoire et valeurs

A l’époque de la Rome antique, Lyon nommée Lugdunum, était la capitale de la Gaule Romaine. Puissance et pouvoir ont toujours défini cette cité. Aujourd’hui, le club de l’Olympique Lyonnais représente la ville de Lyon à l’échelle nationale et internationale.
Pour réaliser une identité sonore, il est nécessaire de connaître différents éléments qui représentent la marque comme les valeurs, les émotions, la population ciblée…
Les valeurs de l’Olympique Lyonnais sont la performance, l’envergure et la puissance.
L’excitation semble être l’émotion la plus juste qui définit le club.
La population ciblée est principalement originaire de la région Rhône-Alpes. Tous les âges sont concernés.
(D’autres éléments ont été étudiés et ne sont pas retranscrit dans cet aperçu).

Une fois la première analyse terminée, nous travaillons à la réalisation de l’étude sonore.

Grâce aux éléments dont nous disposons à présent, nous pouvons faire coïncider les caractéristiques et la musique. Nous utilisons pour cela des connaissances et outils techniques qui nous orientent sur les choix musicaux à privilégier.
– Le rythme sera régulier, sans syncope, afin de représenter la stabilité.
– Le tempo rapide met en valeur l’énergie et le dynamisme.
– Le mode majeur caractérise l’optimisme.
– L’absence de mélodie renforce la masculinité.
– L’instrumentation naturelle représente l’authenticité, l’humanité et l’aspect synthétique, la modernité et le côté urbain.

Signature sonore

Nous disposons ainsi de tous les éléments pour créer notre identité sonore. Nous pouvons donc faire appel à notre imagination et à notre ressenti.

Comme les Gladiateurs de la Rome antique, les joueurs se préparent à entrer dans l’arène. Leurs pas sont rythmés par les coups de tambours qui résonnent. Prêts à vaincre, ils regardent la foule et rugissent au son des trompettes.
Nous avons souhaité créer une ambiance sonore de peplum moderne. Les tambours frappent puissamment, les épées se croisent et des bruits industriels résonnent.
La musique est ainsi en accord avec les valeurs du club.
Pour le final, nous avons choisi de superposer des trompettes et un rugissement de lion afin de renforcer l’ambiance peplum. L’auditeur se croit ainsi dans une arène remplie de fauves.

Si vous avez des questions sur la réalisation d’une identité sonore, nous sommes à votre disposition pour vous répondre.

L’ identité sonore

Nous consommons actuellement de plus en plus de musique. Elle est omniprésente, sur nos trajets, dans nos maisons… Pourtant, seul 10 % des entreprises utilisent aujourd’hui la musique comme une véritable stratégie de communication sonore. Evocative vous expose en quoi l’identité sonore constitue une des clés de la réussite d’une marque.

L’identité sonore est un ensemble de sons, de notes, qui permet à une entreprise d’être facilement identifiée. Elle est présente dans les messages publicitaires (web, tv, radio), en logo sonore ou en tant qu’attente téléphonique. Chaque société possède une identité sonore qu’elle soit subie ou consciemment choisie. En effet, dès lors qu’une entreprise produit des sons, elle se constitue une identité sonore. Ainsi, nous comprenons l’importance d’en construire une en accord avec la personnalité de la marque.

Qu’est ce que l’identité sonore peut apporter à une entreprise ?

Elle représente la marque, son style, son positionnement sur le marché. Elle permet de renforcer ses caractéristiques, ses atouts, sa personnalité. Le consommateur se reconnaît ainsi dans l’entreprise et s’y attache. La musique permet également de véhiculer des émotions, de faire passer des messages et de renforcer la mémorisation de la marque. La marque devient ainsi plus forte plus présente et plus reconnaissable.

L’identité sonore se doit d’être authentique, unique et originale. Ainsi, utiliser des musiques déjà célèbres ne semble pas un choix judicieux car ces sons sont déjà connu de tous, emprunts de souvenirs et n’appartiennent donc pas à la marque. La création d’une composition originale permet de s’adapter spécifiquement aux valeurs et à la personnalité de l’entreprise.

Les compositions de l’identité sonore sont basées sur un brief de communication permettant de cibler les messages que l’entreprise souhaite faire passer et les atouts qu’elle souhaite mettre en avant : fiabilité, robustesse, romantisme, audace, compétence… Le compositeur veillera à adapter le style musical, le rythme, les tonalités… de manière à respecter le message choisi par l’entreprise.

L’identité sonore s’impose donc aujourd’hui comme un outil de communication indispensable qui devrait ne cesser de se développer dans les années à venir.

Compositeurs vs Banques de sons

Se développe aujourd’hui un nouveau marché de vente de la musique : les banques de sons. Morceaux à prix cassés, concurrence, accessibilité de la musique, Evocative vous livre son point de vue sur le sujet.

Les banques de sons sont des plateformes web sur lesquelles des compositeurs, artistes déposent leurs musiques afin de vendre des licences d’utilisation personnelle ou commerciale à des particuliers ou entreprises. Les prix varient entre 15 € et 500 € suivant le type de diffusion choisi par l’acheteur.

Si ces plateformes permettent à certains artistes de se faire connaître, de vendre leurs musiques et à certains entrepreneurs ayant peu de budget de sonoriser leur projet, elles constituent également un danger réel pour le métier de compositeur.

De plus en plus d’entreprises utilisent ces plateformes et font par conséquence moins appel directement à des compositeurs. Ces derniers se sentent parfois obligés de s’inscrire sur ces plateformes pour survivre. Pourtant cette solution n’est pas idéale : les plateformes ponctionnent jusqu’à 50% du prix de vente de la musique.
Du côté des entreprises, elles passent beaucoup de temps à chercher une musique et n’obtiennent pas forcément un son de qualité réellement adapté à leur projet.

Evocative prend position et ne souhaite pas proposer ce type de prestation. En effet, l’agence est fondée sur des valeurs fortes telles que le travail de qualité, le sur-mesure et l’exclusivité. Ces services ne peuvent être proposés par les banques de sons. L’exclusivité de la musique permet à l’entreprise de se l’approprier et de renforcer ainsi son identité de marque.

Evocative décrypte la musique de pub

Evocative, agence de composition musicale, vous apporte son éclairage sur les enjeux de la musique de pub. Les marques cherchent aujourd’hui à se construire une identité forte. Elles tendent à se personnifier et souhaitent tisser un lien affectif et durable avec le consommateur. Parmi les outils marketing à leur disposition, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à accorder de l’importance à la musique de pub.

Face à une concurrence toujours plus conséquente, l’innovation du produit ne suffit plus pour se différencier: une musique de pub originale et facilement mémorisable permet à l’entreprise de se démarquer de ses concurrents.

La musique de pub doit créer chez le consommateur une réaction affective en faisant appel à ses souvenirs ou en étant en adéquation avec ses goûts. Les marques ont conscience du transfert d’affects qui peut alors s’exercer. Si le spectateur apprécie la musique, ses émotions positives seront transférées sur le produit vendu et plus largement sur la marque elle-même.

Plusieurs choix s’offrent aujourd’hui aux entreprises :

 Utiliser une musique connue :
Si cette solution permet une mémorisation facile et une réaction affective rapide, elle reste très coûteuse: il faut compter de 30 000 € pour l’utilisation d’une chanson d’un groupe émergent à 200 000 € pour une musique déjà connue.

– Faire appel à un compositeur pour élaborer une musique originale et personnalisée : Cette solution permet à l’entreprise d’avoir une musique qui correspond à la cible visée, au message choisi. Elle est également plus abordable: il faut compter environ 3500 € pour un spot publicitaire de 30 secondes.

Une musique créée spécifiquement pour un spot permet à la marque de renforcer son identité: la musique n’appartient pas à un artiste mais appartient à l’identité de l’entreprise. De plus, le montage d’un son adapté à l’image permet d’amplifier l’effet audiovisuel souhaité.

Creative Music from the South of France

On se style et on se fait une bouffe ?